Le dedans des choses de Patrick Autréaux

Publié le par Astazie

autreaux-patrick-couv-le-dedans-des-choses1.jpgUn petit livre, mais quel bonheur de le lire, l'auteur utilise la première personne du singulier. Il décrit son enfance. Fils unique d'un couple en dérive , l'enfant est ballotté entre ses deux parents. Il ne souhaite pas prendre parti pour l'un ou l'autre.


"Je ne voulais pas croire qu'il y avait un changement notable en moi; comme si ce qui s'était passé, j'essayais de l'enfouir".


A partir de cela , il se crée une mythologie personnelle du dedans et du dehors. Le mystère familial oriente ses goûts littéraires, l'entraîne dans l'écriture."



L'enfant rassemble ses trésors dans une boîte, tel le petit garçon devenu homme écrit dans son livre tout ce qui est important à ses yeux , les images fragmentées de ses années d’enfance, le nom de ses maîtres à penser (Léopold Blaschka, maître verrier de Bohême, Albrecht Dürer, peintre, Saint-John Perse, poète, Pierre Teilhard de Chardin, chercheur et philosophe, qui ont tous exploré à leur manière le monde , les mots qui lui plaisent et qu’il collectionne comme d’autres conservent pieusement des reliques d’un autre âge. Il évoque l'écriture avec une recherche de spiritualité.

 

"Cette recherche personnelle, peu domestiquée, avait fait de moi un baril de poudre silencieux, plein d'un désir de retrouvailles et d'un amour qui se perdait aux confins du monde et faisait trouver tout un peu trop tiède".

 

Le Dedans des choses est un récit poignant.

Ma note : 4/5

 

Le dedans des choses: Patrick Autréaux -

Editions Gallimard - janvier 2012 - 107 pages

ISBN: 9782070136100

 

Quatrième de couverture :

« Ce livre vient d’un muséum intime et buissonnier, c’est-à-dire d’une boîte à trésors, d’où surgiront notamment un rat musqué, un cygne noir, un réalisateur tchèque un peu sadique, des yeux de verre, des modèles d’invertébrés, un bateau-lumière, des poulpes brandis sur des harpons, des girelles et bogues scintillantes, une invasion de mouches, la charogne d’une baleine, un grand artiste allemand, une meute de poètes, des bouleaux et des brumes, un paléontologue mystique, un neurobiologiste athée, l’ombre d’un entomologiste méridional, des parents terribles, une panthère en cage, des scarabées et quelques orthoptères, un fœtus, une momie de cigale, un pyromane imaginaire, et d’autres bijoux minuscules. "

 

Patrick Autréaux photo-p.-autreaux.jpg

 

Patrick Autréaux est né en 1968. Parallèlement à des études de médecine et d’anthropologie, il écrit de la poésie et des critiques d’art contemporain. Il décide d’arrêter sa pratique de psychiatrie d’urgence pour se consacrer pleinement à l’écriture depuis 2006. L’expérience de la maladie comme expérience intérieure est le thème de ses premiers récits.

 

Bibliographie

Récits, essais
Éditions Gallimard :
– Le dedans des choses, 2012
– Soigner, récit, 2010
– Dans la vallée des larmes, récit, 2009

Éditions du Seuil :
– Thérèse de Lisieux, la confiance et l’abandon, essai, Point Sagesse, 2008

Écrits sur l’art (liste non exhaustive)
– Guy de Lussigny ou L’art des arlequinades décomposées (catalogue de la rétrospective Lussigny, musée de Cambrai), 2010
Parole à voir : dialogues en noir blanc gris (musée des Ursulines, Mâcon), 2009
– Un homme heureux. Portrait d’un collectionneur (catalogue de la donation Le Bozec, musée de Cambrai), 2007
– L’Ithaque d’André Le Bozec (musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis), 2005

 

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article