Challenge " Animaux du monde"

Publié le par Astazie

book_cover_l_ile_aux_singes_1835_250_400.jpegAssis sur une chaise à dossier droit, Clay attend sa mère. Dans l'hôtel miteux où ils ont atterri après le départ de son père, il n'y a qu'une plaque chauffante posée sur la table pour préparer la soupe en boîte. Lorsque Clay découvre l'argent coincé sous le paquet de beignets, il comprend que sa mère ne rentrera pas avant un moment et, pour tout dîner, il se contente de mâchonner une banane.

Clay se retrouve seul au moment où la famille devait s'agrandir avec l'arrivée d'un bébé: Pour survivre, il doit fouiller les poubelles des voisins de palier.
Il ne veut pas tomber entre les mains des assistantes sociales. Il décide alors de se cacher dans la ville. Un dangereux va-et-vient commence entre les abords de l'hôtel où il espère le retour de sa mère et le parc où il trouve refuge pour la nuit.
C'est l'hiver et sa petite veste de velours ne le protège pas du froid. Dès que Calvin et Buddy le repèrent sous une camionnette, ils lui offrent l'hospitalité dans leur caisse remplie de vieux chiffons qui tiennent chaud.
Clay ne sait pas combien de temps pourrait durer la vie avec eux. Calvin lui répète tous les jours qu'il doit aller à l'école pour ne pas finir clochard comme lui.
Quand les Stump People viennent saccager leur refuge à coups de chaîne, ils sont à nouveau exposés au froid. Clay tombe malade. Au risque de le livrer aux services sociaux, Buddy doit le conduire à l'hôpital.

 

 

 

Mon avis :

 

Le titre et la couverture pourrait nous faire penser à une histoire d'animaux, il n'en est rien.

Ce livre  renferme tous les thèmes de notre société . Clay est un jeune garçon, dont la mère, enceinte, est partie sans raison apparente. Le père avait quitté le foyer depuis un moment. Clay part de la chambre d'hôtel qu'il occupait avec sa mère, il fuit les services sociaux. Il erre dans la ville.


  "Ce qui n'était pas supportable, c'était que tout se soit disloqué, que tout soit parti à vau-l'eau, comme un bateau dans un naufrage : son père, d'abord, l'appartement, ces choses comme avoir la télé, avoir un réfrigérateur, avoir des casseroles, des coussins, une salle de bains pour soi tout seul, un téléphone, un lieu privé où l'on pouvait se retrouver et savoir qu'on était bien soi parmi des millions d'autres gens "

 il va être recueilli par deux SDF, qui vivent dans un parc appelé " l'île aux singes ". Ces deux hommes sont pauvres, mais Clay découvre que malgré leur pauvreté, ils feront tout pour que Clay ne souffre ni trop du froid, ni trop de la faim. Paula Fox décrit ce fait de société très simplement.    Les sans abris restent dans les mentalités, des individus qui ont choisi de rester là.

Ce petit garçon Clay subit  les aléas de la société. Le lecteur est face à la déchéance des individus, la pauvreté, l'abandon, la violence, la solitude des gens de la rue, la maladie, la mort.

 

Malade, il sera emmené à l'hôpital par un des SDF. Sa vie errante s'arrête ici, il se retrouve dans une famille d'accueil, Il n'oublie pas ses amis de la rue.

Sa vie reprend, il fréquente de nouveau l'école. Il aime se promener dans le parc, mais ses amis ont disparu......

 

Les services sociaux ont établi un lien avec sa mère, il va de nouveau vivre avec elle et sa petite soeur.

Parviendra -t- il à  pardonner ?

 

Ce livre aborde des thèmes difficiles pour des enfants de 11 ans , auquel il est destiné. Je le conseillerais  plutôt à des adolescents.

 

Note : 3/5

 


 

 

 

 

493.gifPaula Fox

Fille d'un père irlandais et d'une mère espagnole, Paula Fox a grandi en Californie, à Cuba et au Québec. Elle est née en 1923. Après des études à l'université de Columbia qu'elle a abandonnées pour se consacrer au piano, elle a exercé divers métiers, dont celui de reporter en Europe. Dans les années soixante, elle a enseigné à l'université de New York et de Pennsylvanie et a commencé à écrire à cette époque. Son oeuvre a été couronnée par le prix Andersen en 1978. Elle a publié cinq romans pour adultes, dont "Personnages désespérés" et "Pauvre Georges"(Joëlle Losfeld).

 

 

Lu pour le Challenge " Animaux du Monde " Logo-Sharon chez  Sharon

Publié dans Challenge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article