Accabadora de Michela Murgia

Publié le par Livres d' un jour

9782021025071.jpgNous sommes dans les années 50, dans le  petit village  à Soreni  en Sardaigne, où d'étranges coutumes subsistent.

"Fillus de anima .

Cest ainsi qu'on appelle les enfants doublement engendrés, de la pauvreté d'une femme et la stérilité d'une autre. De ce second accouchement était Maria Listru, fruit tardif de l'âme de Bonaria Urrai."

 

La petite Maria sera éduquée, choyée , fera le bonheur de sa mère adoptive .

 

" Elle me choie comme si j'étais sa fille, et je ne manque de rien ".


Bonaria lui apprend la couture.

Mais un soir , Maria s'aperçoit  que  sa mère adoptive sort, sans rien dire. Où va-t- elle  , enveloppée dans son châle noir ? que lui cache -t-elle ? Ses mystérieuses sorties nocturnes  vont inquiéter  Maria.


Son ami lui dévoile le rôle joué par sa mère adoptive, elle est " accabadora ", femme qui donne la mort. Elle est celle qui soulage dans les  moments de fin de vie, en forçant juste un peu dame nature. Chaque habitant du village connaissait la fonction de Tzia Bonuria, et faisait appel à ses services.

 

Maria partira de ce village, elle n'accepte pas le rôle de Tzia Bonaria. Elle ne reviendra que pour être à côté de Tzia à son dernier souffle.

 

Michela Murgia nous livre là un récit tout en finesse et poésie, où les thèmes abordés ne sont pas simples, et propices à la réflexion avec les thèmes suivant :  la maternité, l' adoption et l'euthanasie.

 

Ma note : 4/5

 

Accabadora - Michela Murgia - Editions du Seuil -  2011 - 211 pages- ISBN: 97820210250701

 

Michela Murgia:

AVT_Michela-Murgia_777.jpegMichela Murgia (née à Cabras le 3 juin 1972) est italienne. Dans son premier livre (Le monde a besoin de savoir), initialement conçu comme un blog, elle décrit la réalité des télévendeurs dans le centre d'appel d'une importante société multinationale (Kirby), décrivant l'exploitation économique et de la manipulation psychologique que subissent les travailleurs temporaires dans ce secteur. Le livre, né d'une expérience personnelle dans le télémarketing de Kirby, a été adapté pour le théâtre (David Emmer, Teresa Saponangelo), et a inspiré le scénario du film Tutta la vita davanti (Paolo Virzi).

 

 

 

 

 

Histoires et anecdotes des villages Sardes.

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article